Se préparer à un contrôle sur l’Europe au XVIIème siècle


SOMMAIRE

I. Ce qu’il faut retenir du chapitre.

II. Pour tester ses connaissances.

III. Quelques exemples de sujets.

IV. Un témoignage de l’époque.


 

I. LE RESUME DU CHAPITRE.

1) Les divisions religieuses dans l’Europe du XVIIème siècle.

Au XVIIème siècle, plusieurs religions se partagent le continent européen : le catholicisme (France, Espagne, Italie), le protestantisme (Angleterre, états allemands), le christianisme orthodoxe (Russie).

2) Les divisions politiques dans l’Europe du XVIIème siècle.

Au XVIIème siècle, les états européens sont surtout des Monarchies (France, Espagne, Angleterre). Il existe quelques républiques (Venise, Pays-Bas). L’Europe est aussi divisée par des guerres meurtrières qui opposent les monarchies entre elles, parfois pour des motifs religieux. (La guerre de Trente ans...)

3) La vie quotidienne des Européens au XVIIème siècle.

La vie quotidienne des Européens au XVIIème siècle est souvent difficile. Les populations, et particulièrement les paysans, sont souvent victimes des épidémies (Peste), de la famine, des soldats qui, lors des guerres, détruisent les récoltes et les villages. Les enfants sont les plus touchés par la mort et beaucoup d’entre eux n’atteignent pas leur vingtième anniversaire.

sommaire

II. TESTER SES CONNAISSANCES.

1) Je connais la définition des mots suivants.

Monarchie, république, protestantisme, catholicisme, christianisme orthodoxe, famine, mortalité infantile.

2) Je peux dater les évènements suivants.

La guerre de Trente Ans.

3) Je sais compléter une carte de l’Europe du XVIIème siècle.

  • Sur une carte de l’Europe au XVIIème siècle, je sais indiquer les principales monarchies du continent.
  • Sur une carte de l’Europe au XVIIème siècle, je sais aussi indiquer les principaux pays catholiques, protestants et orthodoxes.

 

4) Je sais répondre aux questions suivantes en quelques lignes.

  • Quelles sont les divisions religieuses de l’Europe au XVIIème siècle ?
  • Quelles sont les divisions politiques de l’Europe au XVIIème siècle ?
  • Quels dangers quotidiens rendent la vie des Européens du XVIIème siècle très incertaine ?
  • Pourquoi peut-on dire que la mort accompagne la vie quotidienne des Européens au XVIIème siècle ?
  • sommaire

III. QUELQUES EXEMPLES DE SUJETS.

Lors d’un contrôle portant sur l’Europe du XVIIème siècle, plusieurs documents différents peuvent faire l’objet de questions.

  • Des textes d’époque : témoignage d’un contemporain sur les ravages de la guerre ou d’une épidémie de peste...
  • Des tableaux d’époque présentant une famille paysanne du XVIIème siècle, une scène de la guerre de Trente Ans...
  • Une gravure présentant les malheurs de la guerre ou de la famine...

sommaire

IV. UN TEMOIGNAGE DE L’EPOQUE.

Un Européen du XVIIème siècle raconte le pillage de la maison de son père par des soldats au cours de la guerre de Trente Ans.

"Quand ces cavaliers entrèrent dans les pièces enfumées de mon père, la première chose qu’ils firent fut d’y installer leurs chevaux ; puis chacun s’occupa de vaquer à sa tâche particulière, qui semblait être de tout détruire et de tout saccager. Tandis que quelques uns égorgeaient les bêtes, à en faire bouillir ou rôtir la chair, si bien qu’on eût dit qu’on allait tenir un banquet, il y en avait d’autres qui bouleversaient la maison du haut en bas. D’autres faisaient de grands paquets de linge, de vêtements, de toute sorte d’ustensiles comme pour ouvrir quelque part un marché de brocanteurs ; quant à ce qu’ils ne comptaient pas emporter, ils le mettaient en pièces. On se mit alors à retirer de l’écrou des pistolets les pierres à feu, mais pour les remplacer par des pouces de paysans et torturer ainsi les pauvres hères, comme s’il s’agissait de brûler des sorcières. D’ailleurs les soldats avait déjà jeté dans le four un des paysans fait prisonnier, et ils travaillaient à le chauffer, quoiqu’il n’eût encore rien avoué. Je ne puis rien dire au sujet du traitement que subirent les femmes, servantes, jeunes filles faîtes prisonnières, car les soldats ne me laissèrent pas voir comment ils en usaient avec elles..."

sommaire