Se préparer à un contrôle sur la remise en cause de l’Absolutisme.


SOMMAIRE

I. Le résumé du chapitre.

II. Pour tester ses connaissances.

III. Quelques exemples de sujets.


I. LE RESUME DU CHAPITRE.

1) L’échec de la Monarchie Absolue en Angleterre.

Dans la première moitié du XVIIème siècle, le roi d’Angleterre Charles Ier veut imposer la Monarchie Absolue. Ses sujets se révoltent contre lui : il est vaincu à l’issue d’une longue guerre civile (1642-1649), jugé par le Parlement puis décapité. Oliver Crommwell installe une république qui se rend impopulaire par ses excès. Les Anglais acceptent le retour sur le trône des Stuart à condition que ceux-ci respectent les droits du Parlement. En 1688, une révolution provoque l’abdication de Jacques II puis aboutit à l’application des principes du Bill of Rights (1689). A cette date, la monarchie anglaise est limitée.

2) La révolte des colonies américaines.

A la fin du XVIIIème siècle, les colonies d’Amérique réclament au roi d’Angleterre des droits et des libertés que celui-ci leur refuse. Les Américains entrent alors en révolte contre la Couronne : ils proclament leur indépendance dans un fameux texte, la Déclaration d’Indépendance, en juillet 1776. Le souverain britannique envoie des troupes pour écraser la rébellion. Vaincus dans les premiers combats, les Américains obtiennent le secours de la France. L’Angleterre subit un dernier désastre à Yorktown et reconnait enfin l’indépendance de ses colonies en 1783 : les Etats-Unis sont nés. Les dirigeants du nouveau pays adoptent un régime républicain dans lequel les trois pouvoirs sont séparés entre un Président élu pour quatre ans, un Congrès et une Cour Suprême.

3) la France à la veille de la Révolution.

A la veille de la Révolution, la monarchie française doit résoudre une grave crise économique : elle dépense plus qu’elle ne perçoit d’impôts. Les campagnes sont menacées par la famine car les récoltes ont été très mauvaises. Les paysans sont écrasés par les taxes et ont à peine de quoi acheter du pain.

Plusieurs intellectuels, les Philosophes des Lumières, Voltaire, Rousseau, critiquent la société de leur temps et réclament de profonds changements.

sommaire

II. POUR TESTER MES CONNAISSANCES.

1) je connais la définition des mots suivants.

Parlement, Habéas corpus, Bill of Rights, Congrès, Philosophes des Lumières, Cour Suprême, colonies, Chambre des Communes, Chambre des Lords.

2) Je connais la date des évènements suivants.

- La rédaction du Bill of Rights.

- La rédaction de la loi Habéas Corpus.

- La guerre d’indépendance des Etats-Unis.

- La rédaction du texte de la déclaration d’indépendance des Etats-Unis.

3) Je connais la biographie de Voltaire.

- Ses dates : 1694-1778.

- Il appartient au groupe des Philosophes des Lumières. Il entretient de nombreuses relations avec Rousseau.

- Il écrit de nombreux ouvrages : des contes, des livres d’histoire qui lui valent d’être enfermé à la Bastille.

- Ses grandes idées : il critique les privilèges de la Noblesse et du Clergé. Il se moque du pape, réclame la tolérance religieuse.

4) je peux répondre aux questions suivantes en quelques lignes.

- Pourquoi dit-on que la monarchie anglaise est limitée ?

- Pourquoi dit-on que la république américaine n’est pas un régime absolu ?

- A quels problèmes est confronté Louis XVI à la veille de la Révolution ?

- Quelles sont les grandes idées défendues par les Philosophes des Lumières ?

sommaire

III. QUELQUES EXEMPLES DE SUJETS.

Au cours d’un contrôle sur ce chapitre, plusieurs documents peuvent être proposés à la réflexion de l’élève et faire l’objet de quelques questions.

- Des textes : il s’agit surtout d’extraits tirés du Bill of Rights, de la Déclaration d’Indépendance ou de l’Habéas Corpus. Cela peut être aussi l’extrait d’une œuvre de Rousseau, de Montesquieu ou de Voltaire.

- Des caricatures d’époque présentant par exemple un paysan écrasé par les impôts ou les privilèges de la Noblesse et du Clergé.

- Des tableaux statistiques, des graphiques : par exemple, le budget de la monarchie française dans les années 1780 mettant en valeur ses difficultés financières. Cela peut être un graphique indiquant la montée du prix du pain et l’effondrement du volume des récoltes. Il faut alors pouvoir faire la relation entre les deux courbes.

sommaire