Encore plus de bonnes raisons d’apprendre l’allemand !!! Le « petit plus » qui fait la différence... Un article du Deutschmobil...

« - L’allemand est la langue maternelle la plus parlée dans l’Union Européenne :

Plus de 90 millions d’Européens parlent l’allemand comme langue maternelle. Ça fait un Européen sur cinq.

  • Evidemment, en France, l’anglais est, avec 45 %, la langue la plus utilisée pour les affaires commerciales, mais, contrairement à ce que pense la plupart des gens, elle est directement suivie de l’allemand qui sert de langue commerciale dans 30% des cas.

Donc, la connaissance de l’anglais ne suffit pas. Il faut, dans l’Europe qui se construit, connaître au moins deux langues étrangères. L’allemand est la langue étrangère la plus apprise dans la plupart des pays de l’Est entrés dans l’Union Européenne début mai 2004.

Si 30 % de l’exportation de la France se fait en allemand, seulement 15,2 % des élèves du second degré apprennent l’allemand à la rentrée 2006.

Les relations politiques et économiques entre les deux pays sont bonnes ; mais en même temps, il n’y a pas assez d’élèves français qui apprennent l’allemand. Ce qui est rare est recherché : l’allemand constitue un atout majeur dans un CV !

Sur le marché du travail en France, les connaissances en allemand comptent pour beaucoup. Une recherche effectuée le 1er mars 2007 sur le site http://www.anpe.fr avec langues pour mots-clés donne des résultats intéressants (voir graphique 2)

Deux fois plus d’offres d’emploi pour l’allemand que pour l’espagnol mais en même temps beaucoup plus d’élèves qui apprennent l’espagnol que l’allemand. La concurrence pour les postes liés à l’espagnol est donc beaucoup plus grande !

  • L’allemand a longtemps été présenté comme une langue difficile : trop de grammaire, trop peu d’oral. D’où le cliché que ce serait une langue plus difficile qu’une autre. Mais les méthodes d’enseignement ont changé ! Aujourd’hui on apprend avant tout à s’exprimer et il n’y a pas deux pays au monde qui ont des échanges scolaires et culturels aussi intenses. Apprendre l’allemand signifie donc aussi être soutenu par nombre d’organisations franco-allemandes : L’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), la Fédération des Maisons franco-allemandes, qui organisent des échanges de correspondances (adresses voir ci-dessous), les Instituts Goethe, les comités de 2000 jumelages entre villes… »

Voir en ligne : Site source : Deutschmobil