Se préparer à un contrôle sur le monde grec de l’Antiquité.


SOMMAIRE

I. Le résumé de la leçon.

II. Pour tester ses connaissances.

III. Quelques exemples de sujets.


I. Le résumé de la leçon.

1°) Le territoire grec.

La Grèce est un pays montagneux et maritime. Le pays dispose de milliers de kilomètres de côtes découpées. Une multitude d’îles aux tailles variables parsème la mer Egée. En revanche, les plaines fertiles sont peu nombreuses et surtout étroites. Elles bordent généralement les littoraux.

Les Grecs sont donc un peuple de marins. Ils se nourrissent des ressources de la mer. Ils cultivent les oliviers qui se plaisent sur les sols secs. Ils pratiquent aussi l’agriculture quand ils le peuvent.

2°) Un pays divisé en de multiples cités.

Des centaines de cités indépendantes se partagent le territoire. Une cité réunit le plus souvent une ville principale protégée par d’épaisses murailles, des campagnes couvertes de champs ou d’oliviers au-delà des fortifications, un port installé sur une portion de côte.

Les cités grecques disposent de leur propre monnaie, de leurs propres lois et de leur propre gouvernement. Elles sont souvent rivales et se livrent des guerres parfois sanglantes pour le contrôle d’un territoire.

On retrouve aussi des cités grecques sur les rivages de la Méditerranée : en Italie, en Sicile, en Espagne ou en Gaule. Des hommes quittent régulièrement leur pays d’origine, surpeuplé ou trop pauvre, à la recherche de régions plus fertiles et accueillantes. Ceux qui tentent un voyage parfois long et dangereux fondent de nouvelles cités indépendantes que l’on appelle des colonies.

3°) Une religion commune à tous les Grecs.

Les Grecs sont polythéistes. Leurs dieux sont nombreux, représentés sous forme humaine. Ils sont perfectibles : c’est-à-dire que les Grecs les imaginent avec les défauts qui sont les leurs : jalousie, colère, vanité....

Les plus importants d’entre eux disposent de sanctuaires où se rassemblent régulièrement les Grecs lors des grandes fêtes religieuses. Le sanctuaire d’Apollon à Delphes est l’un des plus célèbres. Les Grecs se mesurent aussi les uns aux autres au cours d’épreuves sportives en l’honneur de leurs divinités. A Olympie où se trouve le sanctuaire de Zeus, les jeux donnés tous les quatre ans pour le dieu réunissent le peuple grec qui suspend un moment ses querelles.

4°) Une culture commune.

Les Grecs partagent malgré leurs divisions une culture commune. La mythologie qui raconte les aventures des dieux et des héros (Hercule, Thésée...) est connue de chacun. Les jeunes apprennent à lire sur l’œuvre d’Homère, l’Iliade et l’Odyssée et découvrent les exploits d’Achille, d’Hector ou d’Ulysse.

De plus, les Grecs parlent une même langue et savent s’unir pour affronter le dangereux empire perse.

II. POUR TESTER SES CONNAISSANCES.

1°) Je connais la définition des mots suivants.

Cité, sanctuaire, colonie, polythéiste, mythologie, jeux olympiques.

2°) Je sais remplir une carte du monde grec.

Sur une carte du monde grec, je peux placer les lieux suivants :

- Athènes, Delphes, Olympie...

 

Je peux aussi localiser des mers :

- Mer Egée, mer Ionienne...

3°) Je connais le personnage de Homère.

Les dates d’Homère sont très incertaines. Le poète aurait vécu à la fin du VIII° siècle avant Jésus-Christ. La tradition veut qu’il ait été aveugle, rien n’est moins sûr.

Il écrit l’Iliade et l’Odyssée transmises au cours des siècles suivants par des générations de Grecs. Ces longs poèmes légendaires racontent le siège que les Achéens livrent à la ville de Troie parce qu’un prince de la cité a enlevé la belle Hélène, femme du roi de Sparte, Ménélas. L’Iliade s’achève sur la prise et la destruction de la ville.

L’Odyssée retrace le long voyage de retour d’Ulysse dans son île d’Ithaque et les dangers qu’il affronte en compagnie de son équipage : ses rencontres périlleuses avec les sirènes, le cyclope Polyphème ou la magicienne Circé. Le héros finit par retrouver son royaume et punit ceux qui, profitant de sa longue absence, pressaient son épouse Pénélope de choisir un autre mari.

4°) Je sais répondre aux questions suivantes.

- Que sais-je du territoire grec ?

- Quelles activités pratiquent les Grecs pour vivre ?

- Qu’est-ce- qu’une cité grecque ?

- Pourquoi certains Grecs s’établissent-ils hors de leur pays d’origine ?

- Pourquoi dit-on que les Grecs sont un peuple divisé et indépendant ?

- Que sais-je de la religion des Grecs ?

- Pourquoi dit-on que les Grecs ont une culture commune ?

III. QUELQUES EXEMPLES DE SUJETS.

Au cours d’un contrôle sur le chapitre, plusieurs documents peuvent être soumis à la réflexion des élèves et faire l’objet de question.

- Des textes anciens : ce sont surtout des extraits de l’œuvre d’Homère présentant divers aspects de la culture des Grecs : peuple divisé, querelleur, colérique (colère d’Achille voulant venger la mort d’Hector...). Le texte choisi peut aussi mettre en valeur l’intervention des dieux dans la vie quotidienne des Grecs (Athéna soutenant Achille dans ses combats...) comme ceux-ci le croyaient.

- Des photographies actuelles d’objets archéologiques : des vases précieux présentant une scène de cueillettes d’olives ou de découpe de poisson : l’élève découvre ainsi les différentes ressources qu’utilise le peuple grec pour vivre. Cela peut être aussi des pièces de monnaie diverses permettant de comprendre que les cités grecques sont jalouses de leur indépendance.

- La photographie d’un paysage mettant en valeur les principaux caractères géographiques du pays : territoire montagneux, ouvert sur la mer, sec et aride, ne permettant qu’une agriculture modeste.

- La reconstitution d’une cité sur laquelle l’élève doit être capable de replacer les différents lieux importants : la ville principale et ses murailles, les campagnes et leurs champs, la côte et son port...

- Une carte des rivages de la Méditerranée mettant en valeur l’installation de nombreuses cités dans des régions parfois très éloignées de Grèce. L’élève doit alors être capable d’expliquer pour quelle raison on retrouve des vestiges de la civilisation grecque en Sicile, en Italie du Sud ou en Gaule....