Collège Robert Doisneau
2, place Jean renoir GONESSE

Categories

Accueil > Par matières > Histoire-géographie > 6ème > Se préparer à un contrôle sur la cité d’Athènes au V° siècle avant (...)

26 février 2006

Se préparer à un contrôle sur la cité d’Athènes au V° siècle avant Jésus-Christ


SOMMAIRE

I. Résumé du chapitre.

II. Pour tester ses connaissances.

III. Quelques exemples de sujets.


I. RESUME DU CHAPITRE.

1) Athènes, la plus puissante cité de Grèce.

Au début du V° siècle avant Jésus-Christ, le puissant empire perse tente d’imposer son autorité sur les cités grecques. Celles-ci se rassemblent derrière Athènes pour sauver leur indépendance. Les célèbres victoires de Marathon et de Salamine permettent aux Grecs de remporter les guerres médiques.

Forte de ses succès militaires, Athènes étend son influence à travers la mer Egée. En échange de sa protection, elle exige des cités le versement d’un tribut. Elle emploie les sommes reçues à la construction de temples et de monuments prestigieux. Le mécontentement grandit, les Grecs supportent de plus en plus mal l’attitude des Athéniens.

La grande rivale d’Athènes, Sparte organise avec ses alliés la résistance. Au terme de la longue guerre du Péloponnèse (432-404), elle finit par briser la domination de son adversaire. Vaincus, les Athéniens renoncent à contrôler le monde grec.

2) Athènes et la démocratie.

Athènes est une démocratie : c’est-à-dire que la cité est gouvernée par les citoyens eux-mêmes. Ces derniers se rassemblent régulièrement sur la colline du Pnyx où ils forment ensemble l’Ecclésia. Cette assemblée prend des décisions importantes qui engagent l’avenir de la population. Elle élit aussi les stratèges qui ont des responsabilités militaires et politiques considérables.

Les citoyens ont le droit de participer aux tribunaux ou peuvent remplir une charge de magistrat. En revanche, ils ont le devoir de défendre Athènes quand celle-ci se trouve engagée dans une guerre. Propriétaires d’un équipement militaire, ils constituent une redoutable armée d’hoplites.

A Athènes, la démocratie n’est pourtant pas parfaite : les femmes, les esclaves et les étrangers n’ont pas le loisir de participer au gouvernement du territoire. Les citoyens sont en fin de compte une minorité de la population.

3) Athènes, la cité et sa population.

La vie quotidienne s’organise autour de quatre lieux importants.

- l’Acropole : cette colline sacrée rassemble les principaux temples d’Athènes : le Parthénon entre autre. La population s’y réunit lors des grandes fêtes religieuses annuelles ou plus simplement pour déposer quelques offrandes en l’honneur d’Athéna.

- l’Agora : la place publique de la ville est un centre économique de grande taille : on y découvre de nombreuses boutiques. Des bâtiments politiques en délimitent l’espace : le siège des tribunaux ou des magistrats....

- Le Pnyx : cette colline accueille régulièrement les assemblées de l’Ecclésia où sont prises les décisions qui engagent l’avenir de la communauté athénienne.

- Le Pirée : Ce port se situe à quelques kilomètres de la ville. Les navires commerciaux y déchargent leurs cargaisons. La route qui relie le Pirée au reste de la cité est protégée par de Longs Murs.

La population se compose d’une majorité d’esclaves privés de liberté. Les métèques (Etrangers venant d’une région plus ou moins lointaine) sont également nombreux. Ils n’ont aucun droit politique. Les femmes sont aussi exclues du gouvernement de la cité mais elles peuvent détenir le statut de citoyenne quand elles sont issues de parents athéniens.

4) La vie quotidienne des Athéniens.

Les femmes ont la charge du logis familial. Elles dirigent les tâches ménagères, surveillent les esclaves et l’éducation des enfants. Elles sortent rarement.

Les hommes ont d’autres activités. Quand il ne participe pas à l’Ecclésia ou aux audiences des tribunaux, le citoyen travaille son champ ou s’occupe de sa boutique.

Les Athéniens apprécient aussi les tragédies ou les pièces comiques jouées en plein air dans un théâtre aménagé à cet effet. Le métier d’acteur n’est réservé qu’aux hommes. Ceux-ci portent un masque et peuvent revêtir une tenue féminine quand il le faut. Aristophane est l’un des auteurs les plus célèbres de l’époque : à travers ses écrits, il se moque des défauts de la société du V° siècle.

II. POUR TESTER SES CONNAISSANCES.

1) Je connais la définition des mots suivants.

Démocratie, Ecclésia, Pnyx, Stratège, Agora, Acropole, Métèque, Citoyen....

2) Je peux dater les évènements suivants.

- Les guerres médiques.

- La bataille de Marathon.

- La guerre du Péloponnèse.

3) Je connais les principaux lieux de la cité.

Sur un plan de la cité, je suis capable d’indiquer les lieux suivants : Agora, Acropole, Pnyx, Parthénon, le Pirée.

4) Je connais la biographie de Périclès.

- Ses dates : V° siècle avant Jésus-Christ.

- Sa carrière politique : Elu stratège plusieurs années de suite, il est le principal dirigeant de la cité dans la seconde moitié du V° siècle. Il engage Athènes dans la longue guerre du Péloponnèse et se montre un adversaire résolu de Sparte et ses alliés.

- Il meurt en 429, victime d’une épidémie de typhus.

5) Je sais répondre aux questions suivantes :

- Pourquoi Athènes est-elle considérée comme la cité la plus puissante du monde grec ?

- Quelle est la cause de la guerre du Péloponnèse ?

- Pourquoi dit-on qu’Athènes est une démocratie ?

- Quels sont les droits et les devoirs des citoyens athéniens ?

- La Démocratie athénienne est-elle parfaite ? Pourquoi ?

- Autour de quels lieux s’organise la vie quotidienne de la cité ?

- Que sais-tu de la population athénienne ?

- Quel est le loisir favori des Athéniens ?

III. QUELQUES EXEMPLES DE SUJETS.

Au cours d’un contrôle, plusieurs documents peuvent être proposés à la réflexion de l’élève et faire l’objet de questions.

- Des textes anciens expliquant le fonctionnement de la Démocratie athénienne. Ce peut être des discours d’hommes politiques : celui de Périclès répondant aux critiques des cités grecques quant à l’utilisation du tribut. Il peut s’agir du récit d’un épisode de la guerre du Péloponnèse ou des guerres médiques. Un extrait d’une pièce d’Aristophane peut permettre à l’élève de relever les défauts de la société athénienne.

- Des bas-reliefs présentant divers aspects de la vie quotidienne à Athènes au V° siècle : travail des esclaves ou des femmes, scènes de batailles où sont présentés les hoplites de la cités équipés.

- Des vases peints : les documents de ce genre sont nombreux. Ils permettent de mieux cerner l’existence de chacun, les activités des différents groupes sociaux de la cité....

- Une reconstitution d’Athènes sur laquelle il faut pouvoir indiquer les lieux importants autour desquels se construit la vie quotidienne de chacun.

Partager